Étude histologique des points d'acupuncture :

Voici le résultat des travaux effectués par le Pr Sénelar et le Dr Auziech à l’ I.N.S.E.R.M. de Montpellier sur la structure histologique des points d’acupuncture et d’auriculothérapie (1984) :


« C’est un complexe spiralé composé d’artérioles, de veinules, de vaisseaux anastomotiques, de fentes lymphatiques, entouré d’un réseau à mailles serrées de fibres nerveuses végétatives.
Des nerfs à gaine de myéline serpentent entre les vaisseaux sanguins et se dirigent vers la surface cutanée. Le tout forme une sorte de « cheminée » neuro-vasculaire emballée dans une atmosphère lâche dont les tissus se caractérisent par la finesse de leur trame fibrillaire et leur richesse en fibroblastes. »


« La colonne torsadée s’enfonce entre 1,2 cm et 2,5 cm chez l’homme, selon sa localisation. Elle adhère au plan aponévrotique sous-jacent ».
(Ce qui rend tout à fait vraisemblable sur le plan biokinergétique l’imbrication des enroulements tissulaires pathologiques avec les torsions faciales.)


« Le tissu conjonctif d’emballage présenterait lui-même une forme torsadée ».


« Le tissu d’emballage contient une grande quantité de fibres de réticuline qui affectent des enroulements à ressorts. Celles-ci confèrent habituellement beaucoup de souplesse aux tissus qui les renferment ».


références bibliographiques :
– acupuncture et auriculothérapie. Essai d’analyse histologique de quelques structures cutanées impliquées dans ces 2 techniques. Dr Auziech. Ed Souramps médical 1984.
– Encyclopédie Médico Chirurgicale, section Médecines douces, chap hisyophysiologie du point d’acupuncture . Pr SENELAR.
– citation dans le livre : Biokinergie, synthèse des thérapeutiques manuelles. Michel Lidoreau. Ed MAisonneuve 1989.

Roland-Gosselin Raphaël 410, chemin de Saraillou 31340 Vacquiers

tel : 06-19-97-11-39